News

Renégociez votre crédit immobilier et profitez de la baisse des taux

Avec les taux bas, les renégociations de crédit immobilier explosent à nouveau.

En octobre, un quart des crédits accordés correspondaient à une renégociation, selon les chiffres de la Banque de France. Un record depuis mai 2017.

Avec des taux qui n’en finissent plus de baisser, les Français se précipitent pour renégocier leur crédit immobilier. Selon les derniers chiffres de l’observatoire Crédit Logement CSA, en novembre, le taux moyen toutes durées confondues a atteint 1,12%. Pour rappel, il était à 1,13% en octobre. Et ce taux baisse sur toutes les périodes. En effet, le taux moyen sur 15 ans ressort à 0,87% en novembre contre 0,9% en octobre, celui sur 20 ans à 1,04% en novembre contre 1,05% en octobre et celui sur 25 ans à 1,30% en novembre contre 1,32% un mois plus tôt. Les Français qui ont emprunté il y a quelques années en profitent donc pour renégocier leur prêt.

D’après les données de la Banque de France, 26% des crédits produits en octobre correspondent en réalité à une renégociation. L’établissement souligne ainsi que “la production de crédits à l’habitat qui s’établit en octobre à 24 milliards d’euros, un plus haut depuis mai 2017, est très largement soutenue par les renégociations”. Leur part dans les crédits à l’habitat nouveaux ne cesse d’ailleurs de progresser depuis plusieurs mois et est au plus haut depuis deux ans, comme le soulignent Les Echos. A titre de comparaison, ce ratio était de seulement 16,4% en octobre 2018. On est toutefois loin du record historique, avec 62% de renégociations dans la production totale de crédit en janvier 2017.

Des critères à respecter pour qu’une renégociation soit rentable

Une renégociation de crédit permet de garder la même mensualité mais de réduire la durée de son crédit, ou inversement de garder la durée de son crédit et de réduire ses mensualités grâce à des taux d’intérêt plus bas. Il existe cependant des conditions pour que la renégociation soit intéressante. Ainsi, si vous voulez faire racheter votre prêt par une autre banque il faut que l’écart de taux soit au minimum de 0,8 à 1 point. Par exemple si votre taux passe de 2% à 1,2% ou 1%. dans le cas contraire, cela risque de ne pas couvrir les frais de remboursement anticipé.

Ensuite il faut le faire assez tôt, généralement dans les 5 à 6 premières années de votre prêt. Parce que c’est au début d’un prêt que vous remboursez les intérêts (jusqu’à 50% de la mensualité les deux premières années pour les crédits sur 20 ans). Si vous renégociez votre crédit quand les intérêts ne représentent plus que 15 à 20% de vos mensualités, vous ne gagnerez quasiment rien.

Source : La Vie Immo